Le mag

Accompagné par l'ADIE, Samir DAAM vit la dolce vita à Strasbourg

SOCIÉTÉ Portrait

Samir Daam, 40 ans, ancien employé, a rêvé un jour de changer de carrière et de devenir son propre patron. Et à force d’en rêver, il l’a fait. Il est depuis deux ans l’heureux propriétaire d’un camion de restauration ambulante, Sam Pizza, installé dans sa vile natale, Strasbourg.

 

Oser changer de vie. Tout plaquer pour faire ce que l’on aime vraiment. Une chimère pour des millions de salariés, prisonniers de leur quotidien et des contraintes financières. Il faut dire que les obstacles sont nombreux lorsqu’on songe à se reconvertir. Le parcours de Samir Daam en est d’autant plus remarquable. Détenteur d’un BTS et longtemps salarié, il a réalisé la double prouesse d’apprendre un nouveau métier et de créer sa propre affaire : « Après mes études en Alsace, je suis parti dans le sud pour le travail. Mais au bout d’un moment, j’ai souhaité changé de voie. » Attiré depuis de nombreuses années par la restauration, Samir retourne sur les bancs de l’école en 2007, ou plutôt derrière les fourneaux, pour passer un CAP cuisine via le GRETA. Désireux de parfaire sa formation, il démarre sa nouvelle vie comme simple employé, avec très vite de premières déconvenues : « C’est un métier exigeant, mal rémunéré, dans lequel on ne compte pas ses heures et où il y a parfois peu de reconnaissance. »

 

Un coup de pouce salvateur

Un constat amer qui ne décourage pas notre homme. Il acquiert rapidement une certitude : son épanouissement passera par l’entreprise. Profitant d’une période de chômage entre deux contrats, il se lance dans l’aventure : « J’ai eu l’opportunité de préparer mon projet avec un responsable de l’antenne de pôle emploi. Cette dernière a financé en partie ma spécialisation à l’école française de pizzaiolo de Paris. » Armé de ses deux diplômes en cuisine, Samir est fin prêt. Pourtant, une ressource essentielle lui manque au moment de concrétiser ses plans : de l’argent ! Informé des activités de l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) par un ami, il entre en contact avec la référente locale : « J’avais besoin d’un apport conséquent pour acheter mon camion, qui vaut tout de même près de 20 000 € ! » Après la constitution du dossier vient le temps de l’attente puis la délivrance : « Finalement, j’ai pu obtenir 10 000 €. C’était très important pour moi. Je n’aurais pas pu aller au bout sans cela. Quand je l’ai appris, j’ai ressenti un immense soulagement. »

 

Une place dans la cité

Les tracas sont désormais très loin pour Samir, à la tête d’une structure prospère (entre 40 et 60 pizzas vendues dans les bons soirs), grâce à laquelle il a enfin trouvé sa place : « Au-delà de la réussite financière, je voulais être vraiment utile. » Implanté dans la cité populaire de l’Ill, il ne se voit pas comme un simple vendeur de pizza, mais comme un vecteur de lien social : « Les affaires marchent, je pense même à m’agrandir. Mais ce que j’apprécie par-dessus tout, c’est de rendre service. Je fais des pizzas de qualité pour un prix raisonnable. Et quand je vois des anciens qui comptent sur moi pour les dépanner ou des clients revenir en me disant qu’ils aiment ma cuisine, je me sens vraiment à ma place. C’est très gratifiant. »

 

Le Crédit Coopératif soutient l’ADIE dans sa mission de développement du microcrédit et de démocratisation de l’entreprenariat, afin de le rendre accessible à toutes les catégories de la population.

 

Pour en savoir plus :

Site de l’ADIE

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (2min): Accompagné par l'ADIE, Samir DAAM vit la dolce vita à Strasbourg

Ces articles peuvent vous intéresser

SOCIÉTÉ évènement

5 idées pour un Noël engagé

Plus que quelques jours pour faire vos courses de Noël et vous vous trouvez à court d’imagination ? On vous propose 5 idées pour un Noël engagé, en ac

3min

SOCIÉTÉ Interview

ActifsRadio : l’ESS a trouvé sa voix

L’économie sociale et solidaire (ESS) n’en finit pas de bousculer les modèles établis pour inventer de nouvelles façons de produire. Pourtant, personn

3min

SOCIÉTÉ Conseils

Paiements et retraits : 4 bons tuyaux pour des vacances réussies

Avant la grande évasion, avez-vous pris soin de bien préparer tous les aspects financiers de votre séjour ?

3min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

CULTURE Billet de blog

Bernard Latarjet au Festival d’Avignon : "Culture et ESS, une troisième voie ?"

La Fondation Crédit Coopératif, le Labo de l’ESS et le Festival d’Avignon organisent une rencontre pour explorer les rapprochements possible entre Cul

1min

SOLIDARITÉ Billet de blog

La première Websérie humanitaire : DE VOS PROPRES YEUX

La première Websérie humanitaire : DE VOS PROPRES YEUX

36s

COOPÉRATIVE Billet de blog

ARTISHOC, le numérique coopératif au service de la culture

Artishoc propose des solutions numériques dédiées aux acteurs culturels via une plateforme de services et de conseils.

56s

SOLIDARITÉ Billet de blog

République Démocratique du Congo : actualité d’un pays sous tension

En 2018, à l’approche des élections présidentielles, la République démocratique du Congo est en proie à la fois à une crise économique, à une forte in

1min