Le mag

Véronique Fayet : « Avec le Crédit Coopératif, cela fait 12 ans que nous travaillons ensemble, en confiance »

SOLIDARITÉ Interview

Composé de 67 000 bénévoles et de près de 1 000 salariés, le Secours Catholique – Caritas France agit depuis 1946 pour aider les plus fragiles. Avec le soutien de la Fondation Crédit Coopératif, elle publie chaque année un rapport statistique sur la pauvreté en France. Mais l’association innove également. En témoigne le lancement d’un appli mobile inspirée de Pokémon Go pour « chasser les préjugés associés à la pauvreté ». Véronique Fayet, sa Présidente, a accepté de nous présenter quelques leviers d’actions du Secours Catholique.

 

Vous avez lancé récemment une appli inspirée de Pokémon Go pour déconstruire les préjugés associés à la pauvreté, au chômage, aux réfugiés,… Pouvez-vous expliquer son fonctionnement et ce qui vous a poussé à la créer ?

Au Secours Catholique – Caritas France, nous savons que les préjugés, et notamment ceux qui touchent les personnes en situation de précarité, ont la vie dure et nuisent gravement au vivre ensemble. Nous avons donc choisi d’axer notre mobilisation en cette année 2017 sur la lutte contre les préjugés. Pour cela, nous avons mis en place un ensemble d’éléments dont la fameuse application « chasse aux préjugés » ! Disponible sur apple store et google play, elle est gratuite. Vous la téléchargez et vous pouvez immédiatement vous mettre en chasse de petits monstres, qui apparaissent en réalité augmentée alors que vous vous déplacez. Une fois capturés via l’écran, vous pouvez les gommer et ainsi découvrir la réponse qui démonte le préjugé et alimenter, dans le même temps une jauge solidaire symbolique.  Les « monstres » représentent les préjugés les plus communs concernant les migrants, les pauvres, les chômeurs, le logement, l’écologie…mais aussi le Secours catholique ! Car oui, nombre de personnes ont aussi des préjugés sur le Secours catholique et son action !

 

De nombreuses associations luttent quotidiennement contre la pauvreté. On pense bien sûr à ATD Quart Monde ou Médecins du Monde notamment. En quelques mots, quelles sont les actions que le Secours Catholique met en œuvre pour aider les plus fragiles ?

Le Secours Catholique s’attaque à toutes les causes de pauvreté, d’inégalités et d’exclusion.  L’association mène des actions de terrain comme l’accompagnement scolaire, la réinsertion par l’emploi, l’accès aux droits, mais également interpelle l’opinion et les pouvoirs publics et propose des solutions dans la durée. Elle place au cœur de son action la participation des personnes accompagnées et le renforcement de la capacité de tous à agir ensemble.

Cette notion est vraiment au cœur de l’engagement du Secours catholique. Nous agissons avec les personnes en précarité, à leurs côtés, elles sont actrices des actions comme des réflexions que nous menons. Ce sont leurs paroles, leurs expériences qui nous guident pour proposer le meilleur accompagnement, la meilleure réponse, le chemin le plus juste et le plus efficace.

Cette société de partage, c’est aussi celle d’une économie sociale et solidaire, à laquelle le Secours Catholique contribue à travers notamment ses garages, ses boutiques et épiceries solidaires. Cette économie au service de l’homme inclut les personnes en précarité, leur donne les moyens d’agir et d’entreprendre et repose sur le don, l’échange et l’entraide mutuelle.

 

Le Crédit Coopératif monte un certain nombre de dossiers de micro-crédits personnels avec le Secours Catholique. Pourriez-vous nous en expliquer le fonctionnement ?

Oui, c’est un partenariat important. Face au phénomène de l’exclusion financière et bancaire, le Secours Catholique, qui accueille chaque année 1,5 million de personnes (320 000 familles !) en difficulté, a souhaité donner à ces hommes et femmes, marqués par des parcours de vie difficile, des chances d’émancipation sociale en leur permettant d’avoir accès à des services bancaires adaptés.

Ainsi depuis 2005, nous avons développé avec le Crédit Coopératif un partenariat autour du « Crédit Projet Personnel ». L’objectif est de permettre une véritable autonomie financière des personnes en luttant contre les difficultés d’accès au crédit qui peuvent mener à la recherche de solutions alternatives chères et dangereuses.

Pour cela, un accompagnement fort est nécessaire : chaque demande de prêt est portée avec un accompagnant du Secours catholique. Après avoir établi un dossier de prêt, l’accompagnant l’adresse à la Commission d’attribution des Aides du Secours Catholique pour instruction et aux membres du Bureau pour validation. Ensuite, la demande de prêt n’est prise en considération qu’à partir de l’énoncé et de l’analyse d’un « projet personnel » par un Comité de décision. Ledit comité est composé de 2 membres représentants du Secours Catholique et 2 membres représentant le Crédit Coopératif.

Ces projets participent au renforcement de la cohésion sociale et permettent aux emprunteurs de réintégrer la communauté monétaire.  C’est une première étape pour reprendre confiance et avancer vers un avenir meilleur.

Cela fait 12 ans que nous travaillons ainsi ensemble, en confiance; c’est la convergence de nos motivations et objectifs qui assurent l’efficacité et la pérennité de ce dispositif.

 

Pour aller plus loin :

http://www.secours-catholique.org/

Commentaires

  • Le 21 avril 2017 à 14:21 - Par Julien Bricheux

    Bravo au Secours Catholique qui agit quotidiennement auprès des plus démunis.

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (3min): Véronique Fayet : « Avec le Crédit Coopératif, cela fait 12 ans que nous travaillons ensemble, en confiance »

Ces articles peuvent vous intéresser

SOLIDARITÉ

Prix de l’ESS 2020 : les Compagnons Bâtisseurs Provence récompensés dans la catégorie utilité sociale

Créée en 1979, l’association Les Compagnons Bâtisseurs Provence œuvre à améliorer les conditions de vie des personnes mal logées. Lauréate du prix de

3min

SOLIDARITÉ

Dons aux associations : le paradoxe entre baisse de la confiance et augmentation des dons en 2020

Bien que fortement actives et mobilisées pendant la crise sanitaire de la Covid-19, les associations et les fondations connaissent une très forte bais

3min

SOLIDARITÉ

Zoom 2020 sur la finance solidaire : on en veut encore plus !

La finance solidaire compte, fin 2019 en France, 159 produits d’épargne solidaire labellisés Finansol*, pour un encours total de 15,6 milliards d’euro

2min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

Non classé Billet de blog

NOS FINANCEMENTS REFLÈTENT NOS PRINCIPES ET NOS VALEURS

En 2021, comme depuis 40 ans, il nous importe de préserver notre indépendance, notre liberté de décider et d’agir. La stratégie de financement et notr

1min

COOPÉRATIVE Billet de blog

Une semaine en milieu paysan – retour de terrain d’Hélène, chargée de mission

Hélène, coordinatrice de l'antenne de T&H à Ouagadougou et chargée de mission sur le terrain, nous fait un retour d'expérience suite à la 2ème session

1min

Non classé Billet de blog

BURKINA FASO : UNE URGENCE NON-MÉDIATIQUE

Depuis 2016, le Burkina Faso est confronté à une situation politique sans précédent. Au regard des événements sécuritaires liés aux groupes armés radi

2min

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

Interview de Kevin, résident chez Habitat et Humanisme "Jamais je n’aurais pensé vivre ça"

Kevin a 32 ans, jeune actif, il est résident chez Habitat et Humanisme Ile-de-France au sein de la maison intergénérationnelle Chabrol, qui accueille

2min