Le mag

Biomarel, jeune start-up, lutte pour l’autonomie des personnes victimes de la maladie de Charcot

INNOVATION SOCIALE

Leslie Marel est une jeune ingénieure en biologie de 29 ans du Val-de-Marne (Île-de-France). Elle fonde, en mai 2018, Biomarel. L’entreprise développe des dispositifs médicaux pour permettre aux personnes en situation de handicap moteur de communiquer. Son produit phare : le « BMConnect », une pépite d’ingéniosité et de technologie.

Début 2016, Leslie sur son temps libre propose sur son temps libre des prestations de services informatiques à domicile aux particuliers. Très vite, elle est sollicitée par Roger, un retraité vivant à Paris. Au domicile de ce dernier, elle rencontre sa femme Martine, qui l’intrigue par sa présence dans un lit d’hôpital dans le salon et son absence de parole. Roger lui explique que sa compagne est atteinte de la maladie de Charcot. Cette pathologie neuro-dégénérative a progressivement paralysé son corps de l’orteil au cou. Il lui explique ses tentatives d’appareillage pour permettre à Martine de communiquer. Ces dispositifs électroniques, permettant une interaction mécanique avec un ordinateur via différents moyens corporels, ne sont pourtant pas adaptés au cas de Martine, car elle perd en motricité au fur et à mesure que la maladie progresse.

La gratitude de Martine, la plus belle des récompenses

Emue par cette histoire, Leslie souhaite aider ce couple et revient accompagnée de son mari Jonathan, ingénieur en électronique. Tous deux tentent d’abord d’ajuster les dispositifs existants mais sans succès. Ils développent alors un nouveau dispositif, pensé pour Martine. Six mois de travail plus tard, ils créent un appareil d’environ 5 cm qui s’accroche sur n’importe quel accessoire porté au niveau du visage. Il permet à la personne de déplacer le curseur, sur un écran d’ordinateur (ou autre support) en bougeant sa tête, et de cliquer avec la zone du visage de son choix (nez, menton, souffle) sur le clavier virtuel, pour notamment écrire. Lors de l’ultime test, Martine parvient à écrire « merci », qui sonne comme une reconnaissance éternelle pour le couple « qui atteint son objectif ! » raconte Leslie heureuse d’avoir pu « rendre la parole » à cette femme.

Martine exprime alors toute sa reconnaissance en écrivant : « Merci ».

 Pour une communication accessible à tous

Après ce succès, les associations de patients présentant des handicaps moteurs similaires montrent un intérêt immédiat pour cette invention grâce à la mise en relation de Roger. Le jeune couple se lance alors et crée son entreprise. Depuis début 2020, Biomarel produit et commercialise en France son dispositif, le BMconnect. Celui-ci est totalement innovant de par sa multifonction, sa compatibilité sur tous les systèmes informatiques (tablette, ordinateur, smartphone, liseuse, système de domotique) et son utilisation potentielle pour toutes les personnes ayant une mobilité réduite de membres supérieurs.

Son prix est également un atout : 1000 euros. A dispositif équivalent, le tarif moyen est de 2200 euros. Les principaux clients de Biomarel sont les associations de patients, les cliniques et les hôpitaux.

Des ambitions toujours plus inclusives

L’un des premiers enjeux pour cette jeune start-up est de pérenniser sa stabilité économique, afin de créer plus d’emplois, sachant qu’elle en compte déjà trois. Mais ce n’est pas le seul objectif : « Nous voulons rendre leur autonomie au plus grand nombre en créant des dispositifs technologiques pour d’autres types de handicaps » conclut Leslie.

Leslie Mareil est une entrepreneuse financée et accompagnée par l’Adie. L’association, reconnue d’utilité publique, finance des projets de création d’entreprise jusqu’à 10 000€. Elle accompagne tous ceux qui veulent créer leur entreprise sans critère de capital ou de diplôme.

Pour en savoir plus sur Biomarel

 

Commentaires

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (2min): Biomarel, jeune start-up, lutte pour l’autonomie des personnes victimes de la maladie de Charcot

Ces articles peuvent vous intéresser

ÉCONOMIE

Dossier spécial : l’Avise investigue en détail l’économie collaborative, sociale et solidaire

L’économie collaborative connaît depuis plusieurs années un vif succès grâce à l’essor de nombreuses plateformes digitales collaboratives. L’Avise, ag

37s

SOLIDARITÉ

France Générosités : baromètre de la générosité des Français en 2019

Les dons aux associations ont connu un regain en 2019 avec une augmentation sensible de 3,5% de la générosité des français. C’est une bonne nouvelle p

29s

SOLIDARITÉ

Les Grands Prix de la finance solidaire 2020, c'est parti !

Dans le cadre de la Semaine de la finance solidaire (du 2 au 9 novembre 2020), et pour la 11ème année consécutive, Finansol s’associe au journal Le Mo

3min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

SOCIÉTÉ

Habitat et Humanisme a accueilli la première visite de la Ministre du Logement Emmanuelle Wargon en région

Dans sa ville berceau de Lyon, le Mouvement Habitat et Humanisme a accueilli vendredi 17 juillet Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée auprès de la min

52s

SOCIÉTÉ

LES DÉMUNIS FACE AU VIRUS

17 mars 2020, la France entre en confinement. Alors que l’épidémie de Covid-19 s’étend en Europe et dans le monde, les écoles et les commerces ferment

3min

ENVIRONNEMENT Billet de blog

Des ateliers pour reconnecter à l'essentiel

Terre & Humanisme propose cet été 2020, pour des vacances déconfinées en douceur, des ateliers quotidiens sur diverses thématiques autour de l'agroéco

40s

Non classé Billet de blog

Des jardins solidaires pour les plus démunis

Terre & Humanisme lance la création de jardins solidaires en agroécologie, au bénéfice des personnes en situation de précarité logées dans les rés

57s