Le mag

De la vie citadine à la vie rurale il n’y a qu’un pas, que Sylvain Tosi, néo-maraîcher, a fait

ÉCONOMIE

Situé dans le Var, Correns est le premier village entièrement biologique de France depuis 1995. Une nouvelle génération d’agriculteurs y cultive des produits de la terre en usant de techniques toujours plus innovantes. C’est le cas de Sylvain Tosi, permaculteur [1] depuis 2018. Il revient sur son histoire avec les rédacteurs d’Agir&co.

 

 

Des débuts loin de l’agriculture

Dès l’enfance, Sylvain Tosi développe une passion ardente pour la moto. Après ses études et son service militaire, il en fait donc, tout naturellement, son métier. Dès l’âge de 21 ans, il ouvre son magasin de motos. Rapidement, il se réoriente en tant que chef d’atelier dans une importante concession de scooters et de motos, qu’il rachète en 2006, devenant ainsi un chef d’entreprise prospère. Mais en 2008, le secteur du deux-roues connaît une crise si importante que l’entreprise de Sylvain, financée par de nombreux crédits, s’effondre.

 

La découverte de la permaculture, une véritable révélation

En difficulté, il se met à cultiver un potager dans son jardin pour échapper à ses difficultés professionnelles. Ainsi, il développe un intérêt grandissant pour la nature et l’écologie, puis découvre la permaculture. « C’était une révélation pour moi car je ne me sentais plus à ma place dans un monde très capitaliste et en surconsommation perpétuelle. J’aspirais à un mode de vie plus simple et plus proche de la nature », nous raconte Sylvain Tosi. En 2017, il s’installe ainsi à Correns, dans une forêt de quatre hectares mise à disposition par une relation amicale.

 

Le basculement vers une autre vie

En mai 2017, il présente son projet de forêt « comestible » lors d’une conférence annuelle « les entretiens de Correns » organisée par le maire de la commune varoise et obtient l’adhésion de la mairie à son projet de permaculture en forêt. Sylvain effectue ensuite un stage avec l’ADEAR [2] pour se former à la gestion d’une exploitation. En juin 2018, il se lance dans le maraîchage bio en louant un terrain près de sa forêt. Aujourd’hui, le permaculteur cultive principalement des légumes et des racines (pommes de terre, courgettes, choux, tomates, salades…) qu’il commercialise sur deux marchés chaque semaine. Sylvain favorise une production naturelle et qualitative, dans le cadre d’un circuit court.

 

 

Un bonheur dans la simplicité

Sylvain vit, maintenant, depuis plus d’un an dans sa forêt qu’il a surnommé « le domaine de l’homme de la forêt ». Son quotidien est simple mais riche de moments de partage avec d’autres amoureux de la nature. « J’ai renoncé à la quête consumériste effrénée. Je suis aujourd’hui complètement dématérialisé, et n’ai jamais été aussi heureux », conclut le permaculteur.

Sylvain Tosi est un entrepreneur financé et accompagné par l’Adie. L’association, reconnue d’utilité publique, finance des projets de création d’entreprise jusqu’à 10 000€. Elle accompagne tous ceux qui veulent créer leur entreprise sans critère de capital ou de diplôme.

 

Pour connaître les marchés où est présent Sylvain Tosi, rendez-vous :

 

[1] La permaculture est une forme d’agriculture vise à s’inspirer de la nature pour développer des systèmes agricoles en synergie, basés sur la diversité des cultures, leur résilience et leur productivité naturelle. L’objectif étant de produire un environnement harmonieux, résilient, productif et durable.

[2] ADEAR : Associations pour le développement de l’emploi agricole et rural

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (3min): De la vie citadine à la vie rurale il n’y a qu’un pas, que Sylvain Tosi, néo-maraîcher, a fait

Ces articles peuvent vous intéresser

ÉCONOMIE

Impacts de la crise sanitaire pour les associations

Le déconfinement a sonné la reprise d’activité de certaines associations. Afin de savoir comment se porte ce secteur fortement à l’arrêt ou presque de

38s

ÉCONOMIE

Soutien aux entreprises de l'ESS : de quels dispositifs d’aide pouvez-vous bénéficier ?

Aux côtés du gouvernement, les acteurs économiques, notamment ceux de l'ESS, s'engagent pour faire face aux conséquences sociales et économi

38s

ÉCONOMIE

Echanger pendant 24h sur #bankingonvalues pour changer la finance

Pour la 6ème année consécutive, la Global Alliance for Banking on Values (GABV) organise les 24h de la GABV sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que l

1min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

SOCIÉTÉ

LES DÉMUNIS FACE AU VIRUS

17 mars 2020, la France entre en confinement. Alors que l’épidémie de Covid-19 s’étend en Europe et dans le monde, les écoles et les commerces ferment

3min

ENVIRONNEMENT Billet de blog

Des ateliers pour reconnecter à l'essentiel

Terre & Humanisme propose cet été 2020, pour des vacances déconfinées en douceur, des ateliers quotidiens sur diverses thématiques autour de l'agroéco

40s

Non classé Billet de blog

Des jardins solidaires pour les plus démunis

Terre & Humanisme lance la création de jardins solidaires en agroécologie, au bénéfice des personnes en situation de précarité logées dans les rés

57s

COOPÉRATIVE Billet de blog

CORONAVIRUS : RENFORCER LES ACTIVITÉS DE MÉDECINS DU MONDE À L'INTERNATIONAL

Notre ONG, actrice de santé et de solidarité internationale présente dans 30 pays, maintient et adapte ses activités pour faire face à la propagation

2min