Le mag

Découvrez les colocations solidaires de Caracol

Portraits d'incubés

En France, 8% des logements sont vacants. De plus, saviez-vous qu’un bien inoccupé perd 5% de sa valeur chaque année ? Parce que 30% de la population souffre de précarité face au logement, le collectif Caracol décide d’agir et crée des colocations solidaires dans des bâtiments vides. Ces derniers sont transformés pour faire cohabiter étudiants, jeunes actifs et réfugiés. Manon Manoukian, l’une des fondatrices, répond aux questions des rédacteurs d’Agir&co. 

 

Le salon, une fois la maison réaménagée avec du mobilier de 2nde main et des aménagements de placards

 

D’où vient l’idée du projet ?

Manon Manoukian : Au départ, l’association Caracol était portée par Simon Guibert. En 2016, celui-ci revenait de Suisse où il avait vécu pendant trois ans dans des coopératives d’habitants étudiantes. L’expérience dans ces colocations multiculturelles et multi générationnelles avait été si enrichissante qu’il voulut la reproduire en France. Une loi autorisant l’occupation temporaire de bâtiments vides rend le projet possible. Caracol, ensuite reprise par le collectif, s’est développée autour de deux problématiques : un nombre important d’habitats vacants et les conditions difficiles d’accueil des migrants en France. En effet, les réfugiés ayant obtenu le droit d’asile peinent à obtenir un logement hors des centres d’hébergements d’urgence, ce qui limite fortement leur intégration dans la société française. Nous voulions donc leur permettre de se loger dignement, en leur proposant une expérience de vie communautaire favorisant la création de lien social. Voilà pourquoi nous avons mis en place des colocations réunissant des réfugiés, des étudiants et des jeunes actifs.

 

Comment avez-vous démarré ?

MM : Simon, le fondateur de l’association, a démarré en février 2018 avec une équipe rencontrée à Singa, un incubateur dédié au vivre ensemble. Cette année-là, il a surtout tissé des partenariats avec des experts de l’occupation temporaire (Yes We Camp, Plateau Urbain…) et du logement social (Soliha, Habitat et Humanisme…). Ces partenaires sont d’ailleurs devenus indispensables à la réalisation de chacun de nos projets. En début 2019, nous avons obtenu notre premier bâtiment en répondant à un appel à projet du réseau de transport de Paris. Il s’agissait d’une maison pavillonnaire de deux chambres, située en région parisienne. Nous y avons aménagé trois chambres supplémentaires puis nous l’avons meublée grâce à des meubles récupérés. Simon a d’abord vécu dans la maison pour la tester puis, après un mois, les premiers locataires sont venus le rejoindre. L’équipe se compose de personnalités diverses, pluridisciplinaires et engagées rencontrées lors d’un appel à talents durant l’été.

 

Les premiers locataires de la maison

 

Comment obtenez-vous les immeubles, les maisons ?

Comment s’opère l’aménagement ?

MM : Pour l’obtention de bâtiments, nous répondons à des appels à projets et nous tissons des partenariats avec des bailleurs publics et privés. Nous sommes aussi intéressés par les logements vacants des particuliers. Nous négocions avec les propriétaires l’occupation à titre gracieux de leur bâtiment pour une année renouvelable. En échange, Caracol s’engage à l’entretenir entièrement. Le logement est ensuite aménagé et transformé en colocation. Enfin, nous sélectionnons des colocataires via notre site internet, nos réseaux sociaux ou notre réseau de partenaires. Cette colocation leur coûtera moins de 200€ par mois.

 

Où en êtes-vous aujourd’hui et quelles sont vos ambitions ?

MM : Aujourd’hui, nous comptons 3 bâtiments situés dans la région parisienne, à Marseille et à La Roche-sur-Yon en Vendée. Le dernier à Toulouse nous a gracieusement été prêté par un particulier et il accueille ses premiers locataires en septembre 2019. Par ailleurs, nous embauchons nos deux premiers salariés à temps plein, grâce au Fond de confiance de France Active et aux loyers perçus de nos colocations déjà installés.

 

 
 

Caracol en bref

·         Statut : association loi 1901

·         Activité : location immobilière

·         Localisation : Val-de-Marne (94)

·         Dirigeant : Simon Guibert

·         Nombre de salariés : 6

 

 

Pour plus d’informations sur l’association, rendez-vous sur le site internet de Caracol.

Caracol est l’une des associations ayant intégré l’Envolée, l’incubateur de l’inclusion initié par le Crédit Coopératif.

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (3min): Découvrez les colocations solidaires de Caracol

Ces articles peuvent vous intéresser

SOLIDARITÉ

France Générosités : baromètre de la générosité des Français en 2019

Les dons aux associations ont connu un regain en 2019 avec une augmentation sensible de 3,5% de la générosité des français. C’est une bonne nouvelle p

29s

SOLIDARITÉ

Les Grands Prix de la finance solidaire 2020, c'est parti !

Dans le cadre de la Semaine de la finance solidaire (du 2 au 9 novembre 2020), et pour la 11ème année consécutive, Finansol s’associe au journal Le Mo

3min

INNOVATION SOCIALE

Biomarel, jeune start-up, lutte pour l’autonomie des personnes victimes de la maladie de Charcot

Leslie Marel est une jeune ingénieure en biologie de 29 ans du Val-de-Marne (Île-de-France). Elle fonde, en mai 2018, Biomarel. L’entreprise développe

2min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

SOCIÉTÉ

LES DÉMUNIS FACE AU VIRUS

17 mars 2020, la France entre en confinement. Alors que l’épidémie de Covid-19 s’étend en Europe et dans le monde, les écoles et les commerces ferment

3min

ENVIRONNEMENT Billet de blog

Des ateliers pour reconnecter à l'essentiel

Terre & Humanisme propose cet été 2020, pour des vacances déconfinées en douceur, des ateliers quotidiens sur diverses thématiques autour de l'agroéco

40s

Non classé Billet de blog

Des jardins solidaires pour les plus démunis

Terre & Humanisme lance la création de jardins solidaires en agroécologie, au bénéfice des personnes en situation de précarité logées dans les rés

57s

COOPÉRATIVE Billet de blog

CORONAVIRUS : RENFORCER LES ACTIVITÉS DE MÉDECINS DU MONDE À L'INTERNATIONAL

Notre ONG, actrice de santé et de solidarité internationale présente dans 30 pays, maintient et adapte ses activités pour faire face à la propagation

2min