Finance engagée

Où va l'argent ?

Le Crédit Coopératif, c'est 120 ans de banque coopérative, et une vocation : faire circuler l’argent au service d’une économie réelle, respectueuse des personnes et de leur environnement. Au Crédit Coopératif, les sociétaires participent aux évolutions de leur outil bancaire. Ils font banque ensemble.

La vocation du Crédit Coopératif, définie dans la Déclaration de Principes, est « d’être au service de celles et ceux qui entreprennent ensemble avec des valeurs communes : l’association des personnes autour d’un projet d’entreprise visant l’intérêt commun des membres du groupement, la promotion de l’Homme entrepreneur ou l’intérêt général. Ces entreprises sont d’abord au service de l’Homme et non du capital ». La banque concourt au développement des personnes morales qui composent l’économie sociale et solidaire (ESS), et propose également ses services aux particuliers, aux collectivités, et plus généralement à « tous les acteurs économiques qui se retrouvent autour des mêmes valeurs ou modes d’organisation ».

Ce que nous finançons

Le Crédit Coopératif oriente ainsi ses financements vers les secteurs qui contribuent

Au développement économique des territoires et à l’emploi

Les coopératives et entreprises groupées (SCOP, SCIC, artisans, commerçant, transport, agriculture,…), les PME et PMI, les réseaux d’accompagnement de la création et du développement des entreprises, le secteur maritime, les entreprises du BTP…

A la lutte contre les exclusions, au développement de la personne et à la cohésion sociale

Le secteur sanitaire et médico-social (handicap, personnes âgées, santé, enfance, hébergement…), la formation l’enseignement et la recherche, le logement social, les mutuelles, les fondations, la culture, les loisirs associatifs, l’insertion par l’activité économique, le secteur public, les syndicats et comités d’entreprise,…

A la préservation de l’environnement

Les énergies renouvelables, le recyclage et la valorisation des déchets, l’efficacité énergétique, l’écohabitat et les éco quartiers, les associations et ONG de préservation de l’environnement, les gestionnaires d’espaces naturels,…

Ce sur quoi nous sommes vigilants

Le Crédit Coopératif s’est doté de lignes directrices sur des secteurs sensibles ou controversés, pour lesquels il agit avec discernement en conservant la possibilité d’exceptions strictement motivées.

Sur certains secteurs

Énergie

Le Crédit Coopératif ne finance que les installations de production d’énergie renouvelable Il n’a pas compétence à financer l’extraction et la première transformation du pétrole, du gaz naturel, ni la production d’énergie nucléaire. Il ne finance pas non plus la production de biocarburant de première génération.

Forêt – papier – bois

Le Crédit Coopératif finance les activités d’exploitation forestière certifiées ou engagées dans des dispositifs de gestion durable. Il finance les activités de l’industrie papetière et de commercialisation du bois en tenant compte de leurs politiques d’approvisionnement et de leurs procédés de fabrication.

Pesticides

La banque ne finance pas les activités de fabrication de pesticides de synthèse.

Armement

Le Crédit Coopératif n’a pas vocation à financer les entreprises dont l’activité principale est la fabrication ou le commerce d’armes, de munitions ou de véhicules de combat.

Sur les pratiques des entreprises

Paradis fiscaux et judiciaires

Des règles spécifiques ont été élaborées pour exclure les actifs bancaires et financiers domiciliés dans des paradis fiscaux et judiciaires, selon une liste établie à partir d’un collectif international indépendant qui note le degré d’opacité financière et fiscale des pays..

Pratiques d’entreprise

La banque exerce une vigilance particulière vis-à-vis d’entreprises en situation d’infraction pour corruption ou blanchiment d’argent, ou vis-à-vis des réglementations et conventions relatives aux droits de l’Homme, aux droits fondamentaux du travail et à l’environnement.

Le circuit de l'argent