Le mag

Instep : Donner le goût des métiers de goût

ÉCONOMIE Portrait

Créée en 1996, la société coopérative Instep intègre 8 centres de formation dédiés aux secteurs de l’animation, du travail social, l’horticulture, le nettoyage, la sécurité, le bâtiment et l’hôtellerie-restauration. Basée dans les Hauts-de-France, la SCOP accompagne aujourd’hui près de 10 000 stagiaires dans l’emploi, et facilite leur intégration durable sur le marché du travail. Fabrice, responsable des formations pour le secteur l’hôtellerie-restauration nous raconte sa fierté à transmettre son savoir et ses compétences.

Après 30 années passées au service de clients de tous horizons, Fabrice, ancien directeur d’hôtel, a souhaité se mettre au service de nouveaux clients : les futurs professionnels du secteur, venus eux-aussi de tous horizons. Entré en 2007 dans le groupe de formation Instep, il est aujourd’hui le responsable des formations pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Tombé tout petit dans la marmite de l’hôtellerie, il s’était vite pris au jeu, au point de prendre la direction d’un établissement. Et puis il y a eu la vente de l’hôtel par les propriétaires et la machine s’est grippée. « Trop vieux »,  « trop qualifié » ou « pas assez », donc trop cher.  « On commence à se poser la question du rebond, du second souffle. J’avais un BTS et ce n’était plus suffisant, il fallait autre chose, d’autres diplômes pour redémarrer d’une expérience de 30 ans…Alors pourquoi ne pas enseigner ? Au final j’ai toujours été dans la transmission. Quand j’étais gérant, j’associais mes collaborateurs, j’aimais qu’ils s’épanouissent dans leur métier, les faire monter en compétence, débrider leurs ambition. Là c’est la même chose, avec ce côté un peu révélateur de talent ».

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration est aujourd’hui en pleine mutation. Selon Fabrice, « pendant longtemps on y envoyait tous ceux dont on ne savait pas quoi faire : des personnes qui cherchaient un travail demandant peu de qualification, dans un secteur en constante demande ». Le succès des émissions culinaires, des séries ou la folie des Food trucks a changé la donne. « Si on m’avait dit qu’un jour je servirai la Reine du Danemark ou Michel Galabru, jamais je ne l’aurais cru » ajoute Fabrice. Maintenant, on attend des jeunes recrues un bon niveau en langue étrangère, un savoir-être et une tenue irréprochables, et des connaissances précises sur les normes sanitaires… D’où l’importance de recevoir une formation de très haut niveau. Ce à quoi travaille Fabrice. « Avoir des jeunes stagiaires qui arrivent, peu sûrs d’eux, avec un déficit d’estime de soi et qui deviennent au bout de quelques années directrice d’un établissement 4 étoiles ou  responsable réceptionniste, ça me rend très fier. Entendre dire ces jeunes ’En fait,  je suis capable de faire quelque chose !’, c’est vraiment encourageant pour la suite, et ça montre que ce que je fais ne sert pas à rien, que j’ai réussi ma mission ».

Ce qui le motive ? C’est de voir ses jeunes élèves s’engager dans cette voie envers et contre tous.

Et réussir, s’épanouir pour devenir eux-mêmes des modèles.

 

Accompagné par le Crédit Coopératif, Instep fait parties des projets financés par les encours du compte AGIR, dans la catégorie « Agir pour une société plus juste ».

 

Pour aller plus loin :

Vidéo de présentation de l’INSTEP en téléchargement

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (2min): Instep : Donner le goût des métiers de goût

Ces articles peuvent vous intéresser

SOLIDARITÉ évènement

Giving Tuesday : un levier pour développer les philanthropies

Campagne mondiale dédiée à la générosité, le Giving Tuesday mobilise des millions de personnes en faveur d’une meilleure action sociale. L’idée est si

2min

SOLIDARITÉ Associations

Ikambere : redonner des perspectives aux femmes vivant avec le VIH

Ikambere veut dire « maison accueillante » en kinyarwanda (langage du Rwanda). Il s’agit d’une maison traditionnelle, habitée par un notable, qui est

3min

ÉCONOMIE Interview

Titres associatifs : ALIMA prépare son avenir

Le 3 janvier, The Alliance for International Medical Action (ALIMA), a annoncé avoir levé deux millions d’euros de titres associatifs, devenant la pre

2min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

[Lancement] Prix de l'inspiration en ESS 2019

Du 17 décembre 2018 au 18 février 2019, participez à l'appel à projets 2019 des Prix de l'inspiration en ESS. Vous êtes un acteur de l'

30s

Non classé Billet de blog

Du mobilier qui a du sens

L'association chantier d'insertion Le bois de deux mains à Soissons dans l'Aisne vient d'être récompensée d'un Prix national par la Fondation Crédit C

52s

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

Journées de l'économie autrement : 10 "Territoires zéro chômeur ", et demain ! 50 ? 100?

En avant-première de l’atelier Territoires zéro chômeur de longue durée, passer à la vitesse supérieure qui aura lieu dans le cadre des Journées de l’

1min

COOPÉRATIVE Billet de blog

Premier Prix de la Fondation Crédit Coopératif

La coopérative funéraire de Nantes obtient le 1er Prix de l'appel à initiatives en économie sociale et solidaire de la Fondation Crédit Coopératif. Un

58s