Le mag

Instep : Donner le goût des métiers de goût

ÉCONOMIE Portrait

Créée en 1996, la société coopérative Instep intègre 8 centres de formation dédiés aux secteurs de l’animation, du travail social, l’horticulture, le nettoyage, la sécurité, le bâtiment et l’hôtellerie-restauration. Basée dans les Hauts-de-France, la SCOP accompagne aujourd’hui près de 10 000 stagiaires dans l’emploi, et facilite leur intégration durable sur le marché du travail. Fabrice, responsable des formations pour le secteur l’hôtellerie-restauration nous raconte sa fierté à transmettre son savoir et ses compétences.

Après 30 années passées au service de clients de tous horizons, Fabrice, ancien directeur d’hôtel, a souhaité se mettre au service de nouveaux clients : les futurs professionnels du secteur, venus eux-aussi de tous horizons. Entré en 2007 dans le groupe de formation Instep, il est aujourd’hui le responsable des formations pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Tombé tout petit dans la marmite de l’hôtellerie, il s’était vite pris au jeu, au point de prendre la direction d’un établissement. Et puis il y a eu la vente de l’hôtel par les propriétaires et la machine s’est grippée. « Trop vieux »,  « trop qualifié » ou « pas assez », donc trop cher.  « On commence à se poser la question du rebond, du second souffle. J’avais un BTS et ce n’était plus suffisant, il fallait autre chose, d’autres diplômes pour redémarrer d’une expérience de 30 ans…Alors pourquoi ne pas enseigner ? Au final j’ai toujours été dans la transmission. Quand j’étais gérant, j’associais mes collaborateurs, j’aimais qu’ils s’épanouissent dans leur métier, les faire monter en compétence, débrider leurs ambition. Là c’est la même chose, avec ce côté un peu révélateur de talent ».

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration est aujourd’hui en pleine mutation. Selon Fabrice, « pendant longtemps on y envoyait tous ceux dont on ne savait pas quoi faire : des personnes qui cherchaient un travail demandant peu de qualification, dans un secteur en constante demande ». Le succès des émissions culinaires, des séries ou la folie des Food trucks a changé la donne. « Si on m’avait dit qu’un jour je servirai la Reine du Danemark ou Michel Galabru, jamais je ne l’aurais cru » ajoute Fabrice. Maintenant, on attend des jeunes recrues un bon niveau en langue étrangère, un savoir-être et une tenue irréprochables, et des connaissances précises sur les normes sanitaires… D’où l’importance de recevoir une formation de très haut niveau. Ce à quoi travaille Fabrice. « Avoir des jeunes stagiaires qui arrivent, peu sûrs d’eux, avec un déficit d’estime de soi et qui deviennent au bout de quelques années directrice d’un établissement 4 étoiles ou  responsable réceptionniste, ça me rend très fier. Entendre dire ces jeunes ’En fait,  je suis capable de faire quelque chose !’, c’est vraiment encourageant pour la suite, et ça montre que ce que je fais ne sert pas à rien, que j’ai réussi ma mission ».

Ce qui le motive ? C’est de voir ses jeunes élèves s’engager dans cette voie envers et contre tous.

Et réussir, s’épanouir pour devenir eux-mêmes des modèles.

 

Accompagné par le Crédit Coopératif, Instep fait parties des projets financés par les encours du compte AGIR, dans la catégorie « Agir pour une société plus juste ».

 

Pour aller plus loin :

Vidéo de présentation de l’INSTEP en téléchargement

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (2min): Instep : Donner le goût des métiers de goût

Ces articles peuvent vous intéresser

ÉCONOMIE

Covid-19 : Les mesures de soutien en faveur des structures de l’économie sociale et solidaire

Le secrétariat d’Etat chargé de l’économie sociale, solidaire et responsable présente toutes les mesures de soutien pour les acteurs de l’ESS suite à

46s

ÉCONOMIE

ESS France lance un site pour défendre un Green Friday

Pour défendre un Green Friday plutôt qu’un Black Friday, ESS France et la République de l'ESS ont lancé le site « vivre sans Amazon : c'est

1min

SOLIDARITÉ

Dons aux associations : le paradoxe entre baisse de la confiance et augmentation des dons en 2020

Bien que fortement actives et mobilisées pendant la crise sanitaire de la Covid-19, les associations et les fondations connaissent une très forte bais

3min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

SOLIDARITÉ Billet de blog

"ELLE ARRIVERA JUSQU'À TOI" : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MÉDECINS DU MONDE

UN ENGAGEMENT DE 40 ANNÉES POUR SOIGNER, TÉMOIGNER ET DÉNONCER
Pour sa campagne d’appel aux dons, l’association Médecins du Monde rappelle une

2min

Non classé Billet de blog

EXPULSIONS DE LIEUX DE VIE INFORMELS : LE NOUVEAU RAPPORT DE L'OBSERVATOIRE

En France, des milliers de personnes sont contraintes de vivre dans des habitats de fortune : des bidonvilles, des squats, des tentes… Chaque année, d

2min

Non classé Billet de blog

Des jardins de case pour les femmes béninoises

Au Bénin, c'est l’agriculture conventionnelle qui prime, comme dans beaucoup d'autres pays, malgré ses conséquences néfastes sur l’environnement et su

1min

ENVIRONNEMENT Billet de blog

Recettes d’automne : la cuisine dans tous ses états !

Pourquoi parler de recettes d’automne, et quel lien avec notre planète et notre autonomie alimentaire ?
10 millions de tonnes d’aliments conso

3min