Le mag

Les entreprises du BTP profitent d’une reprise en pente douce

ÉCONOMIE Enquête

Dans son étude 2017 sur la santé financière des entreprises du secteur (sur la période 2008-2016), BTP Banque pointe un redressement sensible de leur situation économique, malgré des difficultés de trésorerie persistantes.

L’étude annuelle de BTP Banque s’appuie sur les bilans de ses clients, à partir d’un échantillon de 4 000 entreprises (de Gros-Œuvre, Second-Œuvre et Travaux Publics). Elle permet d’appréhender l’évolution de la situation financière réelle du secteur de la Construction au fil des années. Pour Claude Lavisse, Président du Directoire de BTP Banque, le bilan 2017 montre « une amélioration de la rentabilité nette », néanmoins « insuffisante pour permettre aux entreprises de faire face aux besoins nés de la reprise d’activité », d’où des trésoreries qui « continuent de se tendre ».

Cinq chiffres clés à retenir pour cette édition 2017

  • Valeur ajoutée en baisse

La valeur ajoutée des entreprises du BTP poursuit sa baisse en 2016. Dans le Gros-Œuvre, où le ratio valeur ajoutée / chiffre d’affaires est le plus important, avec 37,9 en 2015 et 37,6 en 2016, les difficultés s’expliquent par l’augmentation du prix des matières premières et par une activité sous tension dans certaines régions.

  • Stabilité du coût de la main d’œuvre

La baisse de la valeur ajoutée entraine une hausse constante, mais relativement faible, du coût de la main d’œuvre par rapport à cette même valeur ajoutée. Les charges de personnels représentent presque 88% de la valeur ajoutée pour les activités du Gros-Œuvre et 82% pour les Travaux Publics.

  • Redressement de la rentabilité

Si elle n’a pas retrouvé son niveau de 2008 (2,5% du chiffre d’affaires pour les Travaux Publics et 3,1% pour le Gros-Œuvre), la rentabilité des entreprises du BTP (résultat net / chiffre d’affaires) repart à la hausse, avec un ratio en augmentation par rapport à 2015, qui atteint 1,6% pour le Gros-œuvre et 2,3% pour les Travaux Publics en 2016.

  • Recul de la part des entreprises en perte

La part des entreprises en perte recule, tous secteurs confondus. Les progrès sont particulièrement visibles dans les Travaux Publics, où la part des entreprises en perte est passée de 17,4% en 2015 à 12,9% en 2016. Pour les entreprises du Gros-Œuvre et Second-Œuvre, la part des entreprises en perte est de 17%, en baisse de 2,1 points pour le Gros-Œuvre et de 2,5 points pour le Second-Œuvre.

  • Difficultés de trésorerie toujours importantes

Les délais clients demeurent élevés avec en moyenne 83 jours dans le Gros-Œuvre, 89 dans le Second-Œuvre et 90 dans les Travaux Publics. Après une baisse des délais fournisseurs entre 2008 et 2014, ces derniers sont repartis à la hausse pour s’établir à 71 jours en moyenne dans le Gros-Œuvre, 69 dans le Second-Œuvre et 80 dans les Travaux Publics. Depuis 2008, la trésorerie nette moyenne en jours de production diminue constamment pour le Gros-Œuvre, pour s’établir à 22,6 jours (-2,5 jours sur la période). Elle se stabilise pour le Second-Œuvre, à 19,4 jours et s’améliore nettement dans les Travaux Publics, avec 22 jours (+3 jours sur la période).

 

Pour en savoir plus :

BTP Banque, filiale du Crédit Coopératif, est un établissement bancaire qui intervient exclusivement sur les entreprises et institutionnels du secteur de la Construction. Son rattachement au Groupe Crédit Coopératif en 1996 lui a permis de poursuivre cette mission, avec désormais 220 collaborateurs et 42 centres d’affaires et agences répartis sur l’ensemble du territoire.

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (2min): Les entreprises du BTP profitent d’une reprise en pente douce

Ces articles peuvent vous intéresser

ÉCONOMIE Interview

Titres associatifs : ALIMA prépare son avenir

Le 3 janvier, The Alliance for International Medical Action (ALIMA), a annoncé avoir levé deux millions d’euros de titres associatifs, devenant la pre

2min

ÉCONOMIE Analyse

La relation ternaire s’applique aussi au développement à l’international

Le Crédit Coopératif a développé depuis 2013 un partenariat avec la banque coopérative espagnole Laboral Kutxa, principalement active au Pays basque e

2min

ÉCONOMIE Interview

ESS : les bons tuyaux de l’Avise

Créée en 2002, l’AVISE est une agence d’ingénierie pour « entreprendre autrement », notamment par toutes les formes d’économie sociale et solidaire (E

3min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

CULTURE Billet de blog

Bernard Latarjet au Festival d’Avignon : "Culture et ESS, une troisième voie ?"

La Fondation Crédit Coopératif, le Labo de l’ESS et le Festival d’Avignon organisent une rencontre pour explorer les rapprochements possible entre Cul

1min

SOLIDARITÉ Billet de blog

La première Websérie humanitaire : DE VOS PROPRES YEUX

La première Websérie humanitaire : DE VOS PROPRES YEUX

36s

COOPÉRATIVE Billet de blog

ARTISHOC, le numérique coopératif au service de la culture

Artishoc propose des solutions numériques dédiées aux acteurs culturels via une plateforme de services et de conseils.

56s

SOLIDARITÉ Billet de blog

République Démocratique du Congo : actualité d’un pays sous tension

En 2018, à l’approche des élections présidentielles, la République démocratique du Congo est en proie à la fois à une crise économique, à une forte in

1min