Le mag

Les jolies éco-colonies de vacances

ENVIRONNEMENT Lauréat Fondation

Née en 2012, l’association rennaise La Bidouillerie organise des colonies de vacances écologiques et solidaires. Alimentation biologique et locale, sensibilisation à l’éco-responsabilité, dans des lieux avec le moins d’impact possible sur l’environnement, le tout pour un coût 25% moins important : le modèle de La Bidouillerie est aussi celui d’une génération altruiste qui se soucie de son avenir et de celui de l’humanité. Rencontre avec Julia Tracou, l’une des 6 co-présidents de l’association.

Vous connaissiez la slow-food ? Voici la slow-éducation. C’est en effet l’esprit du logo de La Bidouillerie en forme d’escargot coloré. L’association organise depuis 5 ans des séjours de vacances pour les enfants, tout en les éduquant à l’écocitoyenneté. Une idée simple née de la volonté de 3 amis qui déploraient dans les colonies classiques les symptômes d’un monde de surconsommation où tout va trop vite, en permanence. « Le côté éducatif n’y est pas forcément très mis en avant, raconte Julia. On passe beaucoup de temps à ‘occuper’ les enfants. Or les séjours de vacances permettent de faire passer des messages de manière ludique et pédagogique ».

 

L’écologie et la citoyenneté au cœur du séjour

Cet été, 255 enfants partiront donc en séjour de vacances avec La Bidouillerie : à Belle-Île-en-Mer, dans le Sud-Ouest ou encore à Perros-Guirec. Ils seront accompagnés par une trentaine d’animateurs, un nombre d’encadrants bien plus important que ce qu’on peut trouver dans les colonies classiques. « Légalement, on a le droit d’avoir un accompagnateur pour 12 jeunes. Mais c’est très fatigant et usant pour le responsable. Dans notre modèle, nous avons un accompagnateur pour 4 jeunes : l’adulte a plus de temps pour échanger avec les enfants, les amène faire les courses,… » explique Julia. Un chiffre qui évolue en fonction de l’âge des enfants.

Avec plus de temps pour expliquer les choses, les accompagnants mettent au cœur du modèle l’échange, le débat, la citoyenneté. Ainsi, dès les deux premiers jours, les enfants et les adultes décident collectivement des règles de vie (hors règle de sécurité). Les enfants y choisissent leurs activités et ce qu’ils mangent tout en étant sensibilisés au rôle primordial de l’équilibre alimentaire. L’association propose d’ailleurs des repas composés à 100% d’ingrédients locaux ou d’origine biologique, tout en proposant un tarif 25% moins cher que la moyenne nationale. La clé du succès : des commandes en gros passées auprès des épiceries bio de Rennes puis des producteurs locaux, en vente directe si possible.

 

Primée par la Fondation Crédit Coopératif

« On essaye d’appliquer nos valeurs à tous les points de notre association, raconte Julia. On a entendu parler du Crédit Coopératif, et on voulait être le plus cohérent possible par rapport à nos valeurs. A Rennes, quand on entendait parler d’initiatives qui nous intéressaient, elles étaient souvent accompagnées par le Crédit Coopératif. Quand on les a rencontrés, il y a eu un réel intérêt pour notre projet, contrairement aux autres banques. On n’est pas juste un compte en banque parmi d’autres. » La Bidouillerie candidate ainsi aux Prix de l’initiative en économie sociale de la Fondation Crédit Coopératif et devient lauréat régional en 2016. Avec ce soutien financier, l’association peut investir dans du meilleur matériel de camping, comme des tentes de camping en coton bio ou du matériel de cuisine. Pour Julia, cette récompense, c’est aussi « la reconnaissance sociale de notre projet alors qu’on a parfois l’impression d’être tout seul à faire cela. On apparaît plus crédible ».

 Aujourd’hui, l’association accueille des enfants qui proviennent d’autres régions, voire d’autres pays. De nombreux projets naissent dans l’esprit de La Bidouillerie : elle souhaiterait pouvoir proposer des séjours lors des petites vacances dès avril 2018 mais aussi créer un centre de loisirs et proposer des formations BAFA avec une inspiration éco-responsable.

Comme souvent avec les lauréats de la Fondation Crédit Coopératif, transpire une réelle volonté de faire essaimer les pratiques et non l’ambition d’un développement incontrôlé. Pour le plus grand bonheur des enfants, des mamans et des papas.

You kaïdi aïdi aïda.

 

Pour aller plus loin

Le site de La Bidouillerie

Le site de la Fondation Crédit Coopératif

Nos offres pour les associations

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (3min): Les jolies éco-colonies de vacances

Ces articles peuvent vous intéresser

ENVIRONNEMENT Portrait

Cocagne et le Crédit Coopératif : des amis de longue date

Lorsque l’aventure des Jardins de Cocagne démarre en 1991, personne n’imagine la réussite à venir. En 2017, on compte 137 entreprises solidaires Cocag

4min

ENVIRONNEMENT Interview

Grigny 2 passe à la géothermie

La plus grande copropriété d’Europe, avec 5000 logements, se chauffera à la géothermie dès l’automne 2017.

3min

ENVIRONNEMENT Portrait

PEXE : le réseau des éco-entreprises

Partenaire du Crédit Coopératif, PEXE fédère 40 réseaux et plus de 5 000 sociétés en France.

2min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

Non classé Billet de blog

L’inspiration en ESS #12 - Les Paysannes parlent aux Paysannes

Pour lutter contre l’exclusion en milieu rural, l’Association Solidarité Paysans Sarthe accompagne des agriculteurs qui rencontrent des difficultés da

1min

ENVIRONNEMENT Billet de blog

L’inspiration en ESS #11 - SICLE, des jardiniers paysagistes à vélo

Autour d’Angers, la Coopérative militante pour l’environnement et les pratiques écoresponsables SICLE regroupe des paysagistes et des jardiniers qui c

1min

COOPÉRATIVE Billet de blog

Inauguration de la "Villa Marie" à Hendaye

Habitat et Humanisme a inauguré la Résidence intergénérationnelle « Villa Marie », le mercredi 5 juin 2019.

45s

ÉCONOMIE Billet de blog

L’inspiration en ESS #9 - Tera, l’écovillage du XXI siècle

Une centaine de volontaires ont pris le parti de lancer sur trois communes de Nouvelle Aquitaine un projet de construction d’écovillage expérimental q

1min