Le mag

Mouves : les entrepreneurs sociaux s’organisent

INNOVATION SOCIALE Interview

Le mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves) est né en 2010, d’une idée simple : fédérer les dirigeantes et dirigeants d’entreprises sociales en France. Cet acteur majeur de l’économie solidaire et sociale a fait du Crédit Coopératif l’un de ses grands partenaires. Son président, Jonathan Jérémiasz et le directeur du développement du Crédit Coopératif, Patrick Fellous, nous parlent de cette relation forte, vécue comme une évidence par les deux parties.

 

Jonathan Jérémiasz, pouvez-vous nous dire comment s’organise l’association Mouves et quels sont ses principaux objectifs ?

Le Mouves fédère et représente plus de 700 entrepreneurs sociaux sur tout le territoire. Il s’agit d’entrepreneurs dont l’activité poursuit une finalité d’intérêt général (sociale, sociétale et/ou environnementale), possède une lucrativité limitée, une gouvernance participative et recherche en permanence l’accroissement de son impact, par le développement de l’ensemble de ses ressources. Le Mouves a deux missions : faire progresser les entrepreneurs sociaux et mobiliser la société autour du développement de l’entrepreneuriat social. Pour la mener à bien, il s’appuie sur 14 salariés : 7 dans l’équipe nationale et 7 coordinatrices en région.

 

Patrick Fellous, pourquoi avoir sollicité un tel partenariat ?

Le Mouves fédère les tenants d’une forme moderne d’entrepreneuriat social, adapté à notre époque. Il n’est pas en opposition aux organisations traditionnelles (associations, coopératives …) qu’il accueille d’ailleurs parmi ses adhérents. Il est, au contraire, complémentaire avec ces structures. Ce renouveau nous a semblé particulièrement pertinent au moment où notre établissement souhaite diversifier, de manière plus affirmée, ses relations dites ternaires (reliant plusieurs entités indirectement).

Jonathan Jérémiasz, quel est le rôle de votre institution dans l’innovation sociale ?

Pour les entrepreneurs sociaux, le développement de l’impact social de leur activité est une priorité. Cette nécessité passe notamment par l’innovation, le moyen unique d’inventer les solutions qui pourront répondre à de nouveaux besoins ou à des besoins non satisfaits. Afin de les encourager dans cette démarche, le Mouves développe des actions auprès de ses adhérents et leur donne les outils nécessaires à un tel processus (mesure de l’impact social, financement de l’innovation, coopération entre pairs, etc.). Ces manifestations sont également un moyen de faire connaitre les réussites locales, qui peuvent essaimer demain auprès du grand public, mais aussi de sensibiliser les décideurs économiques et politiques. C’est notamment l’objet des événements « France Demain » dont le Crédit Coopératif est partenaire, qui mettent en lumière les innovations sociales dans les territoires et encouragent les citoyens à s’en emparer.

 

Patrick Fellous, en quoi ce partenariat est-il un exemple abouti de relation ternaire ?

C’est le fruit d’un long travail. Pour qu’il soit abouti et efficace pour les deux parties, il a fallu réunir certaines conditions :

  • Un réel partage de valeurs et de pratiques
  • Un contenu opérationnel : il ne s’agit pas seulement de signer une convention
  • Un partenariat pensé dans la durée, qui implique de partager du temps « non productif », pendant lequel nous travaillons et de progressons ensemble

 

Jonathan Jérémiasz, comment définiriez-vous l’entreprise de demain ?

L’entreprise de demain existe déjà : c’est l’entreprise sociale. De plus en plus d’entreprises dites « classiques » évoluent dans cette direction et se posent la question de leur gouvernance, de leur modèle économique et de leur impact social et environnemental. Elles semblent prendre la mesure du rôle majeur qui sera le leur dans le monde de demain, lorsqu’il faudra faire face à des bouleversements jamais observés jusqu’alors. Les entreprises sociales sont des pionnières, des modèles à suivre. Le Mouves s’efforce de créer des écosystèmes de plus en plus favorables à leur essor, partout en France et notamment dans les sphères économiques et politiques.

 

Patrick Fellous, quel est le rôle d’une banque comme le Crédit Coopératif dans l’innovation sociale et le développement des entreprises qui la portent ?

Notre vocation est d’accompagner au quotidien les entrepreneurs sociaux, mais aussi de savoir identifier les innovations à venir. Le Crédit Coopératif se doit d’être aux côtés de ceux qui font « bouger leur monde ». Et bien entendu, dans l’économie sociale et solidaire en tout premier lieu. Parmi les savoir-faire que nous pouvons mettre en avant, il y a bien sûr les outils financiers que nous avons développés (Esfin-Ides, Ecofi, la Caisse Solidaire). Mais aussi, et surtout, tout l’écosystème constitué, qui nous permet d’aller chercher les plus-values et les montages financiers qui croisent les expertises (Caisse des Dépôts, France Active, BPI, toutes nos relations ternaires …).

 

Jonathan Jérémiasz, pourquoi avoir fait confiance au Crédit Coopératif en tant que partenaire ?

Le Crédit Coopératif est LA banque des structures de l’économie sociale et solidaire et possède une organisation en totale cohérence avec ces valeurs. Elle est donc devenue naturellement notre banque, mais aussi un grand partenaire depuis sa création. Elle a contribué à notre structuration ces six dernières années au niveau national. L’enjeu aujourd’hui est d’aller plus loin, en rapprochant nos équipes au niveau local, pour partager des initiatives, des messages communs et mobiliser largement la société : c’est dans ce cadre que nous développons un partenariat sur les évènements « France Demain ».

 

Patrick Fellous, le soutien à de tels réseaux est-il un bon moyen d’accompagner indirectement des structures plus modestes ?

Il faut envisager le Mouves dans son ensemble. Une structure est d’autant plus forte qu’elle est capable de répondre aux besoins de ses membres, de les fédérer autour de solutions communes. Exclure les structures les plus modestes n’aurait pas de sens ! C’est la même logique pour notre relation : le périmètre d’action est la seule contrainte, notre présence physique étant limitée. Mais le numérique et la banque à distance font bouger les lignes. Nous sommes concernés par les besoins de tous les membres du Mouves. Il ne faut pas l’oublier : les grands leaders d’aujourd’hui ont tous commencé petits !

 

 

Pour en savoir plus :

http://mouves.org/

Nos offres pour les entreprises

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (4min): Mouves : les entrepreneurs sociaux s’organisent

Ces articles peuvent vous intéresser

INNOVATION SOCIALE Analyse

Associations : digitalisez-vous !

Gérer une association, c’est accepter de revêtir chaque jour bien des casquettes, pour assurer le bon fonctionnement de sa structure. Les nouvelles te

2min

INNOVATION SOCIALE Portrait

L’Université de Tours lance son Budget Participatif étudiant

Déjà expérimenté dans les lycées de Poitou-Charentes, de Nord-Pas de Calais et Centre-Val de Loire, le Budget Participatif fait enfin son entrée dans

3min

INNOVATION SOCIALE Lauréat Fondation

Tiriad, association collaborative au service de l’humain

L'association Tiriad s’applique à réaliser une cartographie interactive et collaborative dédiée aux personnes en situation de handicap.

4min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

ÉCONOMIE Billet de blog

Où sera la place de l’humain dans un monde totalement numérique ?

En avant-première de la 37e Rencontre Nationale du Crédit Coopératif qui aura lieu le 22 novembre à Paris, ActifsRadio a rencontré Axelle Tessandier q

51s

SOLIDARITÉ Billet de blog

Finance Solidaire : épargner intelligemment

Déçue par les offres d’épargnes des banques classiques, Anaïd, 32 ans, a d’abord souscrit à un Livret AGIR au Crédit Coopératif. Souhaitant « aider pl

2min

COOPÉRATIVE Billet de blog

International: mobiliser pour réussir

Retour sur la première "Rencontre avec une autre banque" organisée conjointement par les comités des régions Bourgogne et Franche-Comté le 10 octobre

54s

ENVIRONNEMENT Billet de blog

SALON VINIBIO-BIOGOURMET : LE RENDEZ-VOUS DES AMOUREUX DE VINS BIO ET DE PRODUITS GOURMETS

Du 1er au 3 décembre 2017 se tiendra le Salon ViniBio et BioGourmet au Carreau du Temple à Paris, le rendez-vous des amateurs et dégustateurs avisés d

2min