Le mag

Réduisons nos déchets grâce à Co-Recyclage

Portraits d'incubés

30 millions, c’est le tonnage de déchets ménagers produits en France chaque année. Seulement un peu plus d’un tiers est recyclé, une situation alarmante pour l’environnement. Face à ce constat des solutions émergent, comme celle de Co-Recyclage, la plateforme collaborative de dons d’objets à destination des particuliers mais aussi des entreprises, associations et institutions. C’est l’aventure entrepreneuriale de Thomas Duclos-Chanteaud et de Renaud Attal depuis 2011, que nous détaille Renaud. 

 

D’où vous est venue l’idée d’entreprendre un tel projet ?

Renaud Attal : tout a débuté par une initiative de Thomas, un ami de longue date. En 2010, il préparait son déménagement pour Copenhague. Il disposait de meubles en bon état encore utiles qu’il souhaitait donner. Il a longuement cherché un site, mais sans succès. Il crée la même année un site d’échange gratuit d’objets entre particuliers dans une logique de réemploi. Dans le même temps, j’expérimentais une déconvenue similaire. Je souhaitais me défaire de dix bureaux suite au réaménagement de mon entreprise, et les donner à des associations. Après avoir échangé sur nos expériences, Thomas et moi avons décidé de nous associer et d’élargir les services de dons aux personnes morales.

 

Comment est né ce Co-Recyclage ? 

RA : lorsque j’ai rejoint Thomas dans l’aventure en 2011, nous avons beaucoup misé sur le développement de notre communauté d’utilisateurs. En 2013, nous comptions 20 000 membres, le pari était réussi ! La même année, nous devions trouver un modèle économique. Notre première idée a été de proposer notre plateforme aux collectivités. Elles cherchaient des solutions pour réduire leurs déchets. Ainsi, les parisiens, par exemple, souhaitant se débarrasser d’un objet peuvent choisir de le donner sur Co-Recyclage.com directement via le service des encombrants de la ville. Mais, comme souvent dans le monde des start-ups, nous avons connu un revers en 2014 dû aux élections municipales. Notre étude de faisabilité a subi un coup d’arrêt.

 

 

Aujourd’hui, quelle est l’activité commerciale que vous développez ? 

RA : après cette déconvenue, nous avons donc pivoté et identifié un nouveau marché potentiel, grâce à des opportunités de notre réseau (démontage d’expositions et déménagements). Ainsi, aujourd’hui, nous avons deux plateformes. Co-Recyclage.com est destinée au grand-public. Elle est fondée sur une logique de réemploi et solidarité entre citoyens, localement. Notre « best giver »* est d’ailleurs le canapé convertible, dit clic-clac.

Dès mi-2014, nous avons développé une offre dédiée aux professionnels. Nous proposons du conseil, des technologies et un accompagnement personnalisé aux entreprises et administrations pour optimiser le réemploi de leurs mobiliers, matériels et matériaux sur leurs déménagements, les démontages d’expositions et salons … à des prix compétitifs. Les ressources récupérées sont mises à disposition gratuitement sur notre site Co-Recyclage.pro pour bénéficier à notre réseau de récepteurs.

 

Avez-vous quelques chiffres clés qui illustrent l’ampleur de votre action ?

RA : Depuis 2011, nous enregistrons plus de 100 000 utilisateurs sur Co-Recyclage.com, 180 000 objets ayant trouvé une seconde vie et plus de 6 000 tonnes de ressources traitées par notre service BtoB. Par ailleurs, 12 à 15% des personnes se rendant sur Paris Réemploi choisissent de donner ces ressources via notre plateforme. Et, pour Co-Recyclage.pro, le service aux entreprises, notre chiffre d’affaires est en progression de presque 50% tous les ans. Nous en sommes déjà à 74 prestations clientèles sur le 1er semestre 2019.

 

Qu’espérez-vous pour la suite ?

RA : Nous espérons qu’un jour, le réemploi devienne la norme dans notre société et soit un geste plus logique pour tous que celui de jeter.

 

 

Co-Recyclage en bref

Statut : société par action simplifiée (SAS), agréée ESUS
Activité : plateforme de dons, réemploi d’objets pour les pros et les particuliers
Localisation : Île-de-France, et nous opérons partout en France.
Codirigeants : Thomas Duclos-Chanteaud et Renaud Attal
Nombre de salariés : 6 salariés à l’heure actuelle, l’équipe s’agrandira très prochainement

Pour tout savoir sur Co-Recyclage : collaborative-recycling.com

 

Co-Recyclage est l’une des entreprises ayant intégré l’Envolée, l’incubateur de l’inclusion initié par le Crédit Coopératif.

 

Légendes :

1. Le « best giver »* est d’ailleurs le canapé convertible entre particuliers.

* le produit représentant la majorité des dons sur le site. Il s’agit d’une référence à l’expression américaine « best seller », signifiant produit connaissant la meilleure vente.

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (3min): Réduisons nos déchets grâce à Co-Recyclage

Ces articles peuvent vous intéresser

Portraits d'incubés Portrait

Saint-Denis bientôt doté d’un service inclusif de livraison en vélo-cargo, le Riders Social Club

À l’origine du Riders Social Club, il y a Mamadou Marciset et Julien Villain, deux amis passionnés par le développement économique et social de leur t

3min

Portraits d'incubés Portrait

Paris Night Market, un marché pas vraiment comme les autres

Esfandiar Khoram a fondé « Les Lieux Vivants » en 2017 dans le but de démocratiser la consommation éthique et responsable en réunissant des communauté

3min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

ÉCONOMIE Billet de blog

L’inspiration en ESS #36 - Des habitants de Lasalle ont sauvé leur station-service

Suite à la fermeture annoncée de l’unique station-service de Lasalle dans le Gard, un groupe d’habitants de ce village a repris la gestion de la stati

2min

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

L’inspiration en ESS #35 - Cultiver la terre pour cultiver sa liberté

L’association EMMAÜS LESPINASSIERE offre à des détenus en fin de peine un travail rémunéré ainsi qu’un logement et un accompagnement social soutenu po

1min

ÉCONOMIE Billet de blog

L’inspiration en ESS #34 - La première expérience de vignoble d’insertion en France

Vigne de Cocagne basée au domaine de Mirabeau à Fabrègues près de Montpellier produit un vin authentique, solidaire et coopératif. Une SCIC qui devien

1min

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

Terre de Liens recrée du lien entre agriculteurs et consommateurs

L’association Terre de Liens qui soutient les projets de jeunes agriculteurs en Poitou Charentes lance une collecte pour aider Thierry Mouchard, un je

2min