Le mag

Refugeeks, nouveau bénéficiaire de la CVTC-Change solidaire du Crédit Coopératif

SOLIDARITÉ Portrait

Créée en 2011, la Contribution Volontaire sur les Transactions de Change (CVTC) du Crédit Coopératif a été attribuée à ce programme innovant et résolument humain en faveur de l’insertion professionnelle des personnes réfugiées, mis en place par la fondation Simplon.

Correspondant à 0,01% du montant annuel des opérations de change au comptant traitées par le Crédit Coopératif sur le marché interbancaire, la somme allouée est versée chaque année à un acteur reconnu, agissant en faveur de la solidarité internationale. Cette démarche s’insère dans une réflexion globale de la banque sur les nouveaux financements du développement et le rôle de l’action citoyenne.

 

Le choix d’un projet en plein essor

Le programme Refugeeks, porté par la fondation Simplon, sélectionné cette année, s’inscrit pleinement dans cette perspective. Né de la volonté d’une salariée de voir son entreprise contribuer à l’accueil des réfugié(e)s en France, il permet aux personnes récemment arrivé(e)s de bénéficier de formations numériques porteuses sur le marché de l’emploi, financées par le mécénat et des donateurs privés. Les élèves suivent également des cours de français avec l’Alliance française, indispensables pour maximiser leurs chances de réussir. Lancé en 2015, en partenariat avec l’association Singa, le projet pilote se basait sur une promotion exclusivement réservée aux réfugié(e)s, désormais intégré(e)s dans des formations mixtes : « Cela s’inscrit dans une phase de déploiement du concept, qui sera bientôt accessible hors de l’Île-de-France », précise Theo Biddulph, chef de projet Refugeeks.

 

Diversité et succès à la clé

Comme pour ses Fabriques de codeurs, Simplon mise sur l’éclectisme et la non sélection. Les apprenti(e)s développeur(euse)s viennent du monde entier, ont des parcours variés mais partagent « l’appétence pour le numérique et une grosse motivation ». Des profils multiples donc pour des horizons ouverts à tous les possibles : « Bien sûr, la plupart d’entre eux souhaitent trouver un emploi, en CDI ou en contrat de professionnalisation, ce qui peut leur permettre de poursuivre leur formation chez nous. Pour 80% des sortant(e)s, la suite est positive (emploi, création d’entreprise ou poursuite de la formation). » Une réussite éclatante pour le programme, qui reste néanmoins très dépendante du niveau de langue des élèves, facteur d’insertion toujours déterminant.

 

Pour en savoir plus :

Communiqué de presse du Crédit Coopératif sur la CVTC

Le blog Agir & Co de Simplon

Le portrait de Simplon sur Agir & Co

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (2min): Refugeeks, nouveau bénéficiaire de la CVTC-Change solidaire du Crédit Coopératif

Ces articles peuvent vous intéresser

SOLIDARITÉ Portrait

Rassembler pour le handicap

Le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH), association reconnue d’utilité publique, accompagne depuis 46 ans les porteurs de projets unis

2min

SOLIDARITÉ Actualité

Des dons pour les sinistrés de l'ouragan Irma grâce à votre mobile

La protection civile, par l’intermédiaire de la plateforme de collecte de dons ItiQiti, organise une collecte de fonds pour venir en aide aux sinistré

58s

SOLIDARITÉ Interview

Crise du logement : le rachat d’hôtels en questions

Une solution qu’Eric Pliez, président du Samu Social de Paris, aimerait, sous certaines conditions, voir largement étendue.

2min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

SOLIDARITÉ Billet de blog

Répondons présent ! 120 propositions pour mettre le cap vers les solidarités

En mars dernier, une coalition inédite de 150 ONG de tous horizons lançait l’Appel des Solidarités.

31s

SOLIDARITÉ Billet de blog

Haïti : Mission accomplie à Christ-Roi

Le 31 août dernier a pris fin le projet d’aménagement urbain et de développement économique « Remanbre Kriswa », du quartier Christ Roi, après 4 ans

58s