Le mag

L’Université de Tours lance son Budget Participatif étudiant

INNOVATION SOCIALE Portrait

La faculté d’Indre-et-Loire déploie à la rentrée le premier Budget Participatif étudiant de France. Déjà expérimenté dans les lycées de Poitou-Charentes, de Nord-Pas de Calais et Centre-Val de Loire, le Budget Participatif fait enfin son entrée dans l’enseignement supérieur. Une initiative qui vise notamment à redynamiser la vie citoyenne d’une génération désabusée par la démocratie représentative.

Permettre aux étudiants d’affecter une partie du budget de leur université à des projets d’investissement. Voilà l’objectif du Budget Participatif étudiant que l’Université de Tours lance dès la rentrée prochaine. Un pari audacieux pour cette faculté qui compte 27 000 étudiants et 2 500 enseignants-chercheurs et personnels, soit presque autant que la population d’une ville comme Lens. « Nous avons fait le constat d’un désintérêt important de nos étudiants pour les élections de leurs représentants, avec un taux de participation de 9% » explique Thomas Thuillier, vice-président chargé de la vie étudiante à l’Université de Tours. En revanche, on ne peut pas dire qu’ils ne s’engagent pas puisqu’un étudiant sur deux de l’Université de Tours est membre d’une association ! Nous avons donc souhaité les associer beaucoup plus étroitement aux décisions qui ont trait à leur cadre de vie étudiant. »

 

Paris pour modèle

Né en 1989 à Porto Alegre, au Brésil, le Budget Participatif permet aux citoyens de décider directement de l’allocation d’une partie du budget d’une structure (ville, région, département,…), essentiellement pour des projets d’aménagement. L’association d’experts (les techniciens) et d’usagers (les habitants) permet d’affiner les besoins de la population mais aussi de redonner du pouvoir de décision à la majorité. Si l’initiative de Porto Alegre avait pour objectif principal de mettre un frein à la corruption dans la région, elle a toutefois été exportée et déclinée dans bien d’autres endroits dans le monde. En France, des expérimentations ont été menées en région Poitou-Charentes, à Grenoble, et récemment à Paris : l’allocation de 5% du budget communal y est ainsi décidée par les Parisiens grâce à une plateforme de dépôt de projet et de vote.

C’est d’ailleurs l’initiative de Paris qui a grandement inspiré l’Université de Tours selon Thomas Thuillier. Une plateforme web réalisée par une SCOP régionale permettra dès octobre 2017 aux étudiants de Tours de déposer leurs projets d’amélioration du cadre de vie (aménagements tels que la réfection du restaurant universitaire, la création d’une salle de cinéma, etc.). Des ateliers d’idéation, animés par le réseau Animafac, seront organisés afin d’accompagner les étudiants dans la création de ces projets.

Une fois les projets déposés, les services techniques de l’Université réaliseront en décembre et janvier une étude de faisabilité et chiffreront les différentes propositions. C’est en février 2018 que les étudiants pourront départager les projets en prenant compte du coût et du montant de l’enveloppe : ils pourront voter pour leurs projets préférés et les commenter afin de discuter de l’intérêt de chacun. Les projets arrivant en tête, dans la limite de l’enveloppe fixée, seront mis en œuvre par l’Université dans la foulée. Une campagne d’information sera menée à chaque étape pour que les étudiants puissent suivre le processus de construction et mise en œuvre des projets. Enfin, un visuel « Budget Participatif » apparaîtra sur les nouveaux équipements de l’Université afin de mettre en visibilité ce processus démocratique auprès des futures promotions d’étudiants.

©D.Darrault

 

En 2030, un campus citoyen ?

De combien sera l’enveloppe budgétaire ? Le chiffre n’est pas encore définitif, mais selon Thomas Thuillier, des subventions ont déjà permis d’atteindre 40 000€. Le Crédit Coopératif souhaite d’ailleurs mettre en réseau l’université pour lever ses fonds auprès d’institutions publiques et privées intéressées par le Budget Participatif.

« Le Budget Participatif permettra aux étudiants de mieux comprendre le fonctionnement de l’Université et leur rôle dans une institution publique comme celle-ci. Cette première expérimentation pourra donc améliorer la participation des étudiants lors des élections » explique Thomas Thuillier.

Mais la présidence de l’Université ne s’est pas arrêtée là. Il y a cinq ans, elle a créé une Assemblée des Présidents d’Associations qui participe à la construction de la politique de vie étudiante. Cette instance informelle a d’ailleurs récemment participé à une réflexion importante sur le monde universitaire de demain à travers « Mon Campus en 2030 ».

Et qui sait ? Peut-être que le budget de l’Université sera intégralement décidé par les étudiants en 2030 ?

 

 

Pour aller plus loin

Université de Tours

Dossier de presse

Nos offres pour les acteurs de l’enseignement supérieur

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (3min): L’Université de Tours lance son Budget Participatif étudiant

Ces articles peuvent vous intéresser

INNOVATION SOCIALE

Dadou Moano, réfugié, entrepreneur à la sortie de Refugeeks

A 36 ans, Dadou Moano est l’initiateur et l’un des fondateurs de RefuHelp, association créée après 6 mois de formation dans le programme Refugeeks de

4min

INNOVATION SOCIALE

Participez au concours du Crédit Coopératif et de France Barter

En partenariat avec le Crédit Coopératif, France Barter a lancé, le 30 janvier 2018, un concours national auprès des entreprises, clientes du Crédit

58s

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

Non classé Billet de blog

Séquences Clés Productions, la première entreprise adaptée de l’audiovisuel

Séquences Clés Productions, la première entreprise adaptée du secteur de l’audiovisuel lance une levée de fond sur Lita.co pour développer son activit

46s

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

Inauguration de 2 « Maisons qui déménagent ! »

Lundi 18 février, Habitat et Humanisme a inauguré 2 « Maisons qui déménagent ! » à Malakoff, des maisons démontable-remontable et écologiques.

50s

ÉCONOMIE Billet de blog

Solutions solidaires : À Bordeaux, l’écosystème DARWIN se réinvente en permanence

ActifsRadio partenaire de Solutions Solidaires a rencontré Philippe BARRE, le fondateur de Darwin, en avant-première des premières rencontres organisé

1min

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

Solutions Solidaires/Qarnot Computing transforme le calcul informatique en chauffage

A l’heure où le numérique est en train de devenir le plus gros pollueur de la planète, nous avons eu envie d’en savoir plus sur cette innovation qui e

1min