Le mag

Partenaires particuliers pour énergies renouvelables

ENVIRONNEMENT Analyse

Faute d’investissements suffisants, la France est en retard dans le déploiement des énergies renouvelables. Malgré tout, de nouveaux modes de financements émergent, notamment grâce aux particuliers.

Selon certaines études, en 2016 l’Allemagne produisait 40 gigawatts (GW) grâce à l’éolien, 38 GW en énergie solaire et 9 000 unités de biogaz. La France affichait quant à elle quatre fois moins d’énergie produite par l’éolien, sept fois moins via le solaire et quinze fois moins d’unités de biogaz. Le Royaume-Uni, la Chine et les États-Unis étaient aussi largement plus avancés dans ces technologies d’avenir.

 

Peu d’appétence des Français

Un retard qui s’explique d’abord par le peu d’intérêt que suscitent ces produits chez les Français. Ces derniers n’auront injecté que 7 milliards d’euros dans le secteur des énergies renouvelables en 2016, contre 24 milliards dans l’immobilier, à titre d’exemple.

« Les énergies renouvelables sont des énergies capitalistiques, qui réclament des investissements très élevés », explique Christophe Cor, responsable du marché industrie et services du Crédit Coopératif. « Si le combustible représente 80 % du coût total des énergies fossiles, la proportion est inverse pour les énergies renouvelables. Dans ce domaine, les investissements et le financement pèsent pour 80 % du coût total. » La fondation Terra Nova estime qu’un abaissement de 5% du coût de financement des énergies renouvelables permettrait de réduire le prix de l’électricité verte de 30 %. Une telle avancée ne manquerait pas de relancer l’attractivité de la transition énergétique aux yeux des consommateurs.

 

Montée en puissance du financement participatif

Les choses évoluent de manière significative depuis 2015 et la simplification des textes encadrant le crowdfunding, avec une montée en puissance du nombre de  plateformes de financement participatif qui se penchent sur la question. Une ressource qui pourrait, à terme, se substituer à la dette ou aux fonds propres. Avec l’essor des projets citoyens, de nouveaux acteurs, tels que Lumo, ou Wiseed, proposent à des particuliers de devenir acteurs de la transition énergétique. Les mastodontes de la partie sont aussi entrés dans la course. Ainsi, ENGIE a lancé sa propre plateforme participative, GreenChannel et prévoit de développer un projet similaire à l’échelle européenne.

L’objectif de telles initiatives ? Réussir à lever des sommes conséquentes pour nourrir des projets à forte intensité de capital (qui nécessitent un grand nombre d’actifs pour générer un revenu). Les start-ups Lumo et Wiseed semblent sur la bonne voie, la dernière citée vient de récolter 700 000 euros pour bâtir un parc éolien de 12,3 mégawatts (MW) dans l’Eure, développé par Energie Eolienne France.

À petites unités de production, petits investisseurs

Au-delà de l’implication des particuliers, le décollage des énergies renouvelables passent aussi par le développement de « petits projets », peu enthousiasmants pour les investisseurs à première vue. Pourtant, les unités de production décentralisées auront un rôle déterminant dans le processus d’accroissement du secteur.

À petites unités de production, petits investisseurs. « La transition énergétique devra être financée grâce à des fonds publics, aux professionnels de l’énergie, mais aussi grâce aux particuliers », estime Christophe Cor. C’est le sens du Contrat Énergie renouvelable conçu par EDF. Mises en place en décembre dernier,  ses offres garantissent aux  personnes physiques, ainsi qu’aux entreprises qui y souscrivent, qu’une quantité d’électricité d’origine renouvelable, équivalente à leur consommation, sera injectée sur le réseau.

Pour chaque MW consommé par heure, le groupe EDF s’engage à reverser deux euros au programme de recherche Previnergy, axé sur le développement et l’optimisation de la production des énergies renouvelables. Le consommateur peut ainsi s’engager concrètement dans la lutte contre le réchauffement climatique et contribuer à financer des projets verts.

Le secteur de pointe, que constitueront bientôt les énergies renouvelables, contribuera à redynamiser l’économie française. Le nombre d’emplois dans la filière pourrait tripler (de trois à neuf par MW installé, selon certaines estimations) dans les années à venir et permettre une réduction sensible de notre déficit commercial, constitué à 90 % d’importations d’énergie. Une fois n’est pas coutume, les bénéfices seraient alors à la hauteur des investissements consentis.

 

Le Crédit Coopératif est un acteur important des énergies renouvelables en France, depuis plus de dix ans. La banque a été l’une des premières à intégrer le financement participatif dans les crédits alloués à sa clientèle. Les évolutions actuelles et futures du secteur nécessiteront des ajustements de la pratique bancaire, mais le Crédit Coopératif se tient prêt et participe d’ores et déjà aux groupes de travail nationaux sur ces sujets.

 

Pour aller plus loin

Notre offre pour les entreprises

Notre offre transition énergétique

Agir pour le climat – Crédit Coopératif

Réagissez

Déjà inscrit(e) ?

En cours (3min): Partenaires particuliers pour énergies renouvelables

Ces articles peuvent vous intéresser

ÉCONOMIE

Aux Merveilles d’Alice : du local, du vrac et du lien social

En 2017, Alice Dubré, une jeune femme dynamique de 37 ans originaire d’Angers, troque sa vie enseignante pour se consacrer à son épicerie ambulante. E

3min

ENVIRONNEMENT Article

Universités d’Été de l’Économie de Demain : les 5 verbatims à retenir de la conférence urgence écologique et sociale

Les Universités d’Été de l’Économie de Demain (#UEED), organisées par le collectif #NousSommesDemain, se sont tenues les 3 et 4 septembre 2019 à Paris

6min

ENVIRONNEMENT Portrait

Cocagne et le Crédit Coopératif : des amis de longue date

Lorsque l’aventure des Jardins de Cocagne démarre en 1991, personne n’imagine la réussite à venir. En 2017, on compte 137 entreprises solidaires Cocag

4min

ActifsRadio, radio digitale de l’ESS et de l’innovation sociale

NOS ENGAGEMENTS

Le Crédit Coopératif finance une économie réelle au service de l’humain et de son environnement.

Découvrir

DEVENEZ SOCIÉTAIRE

En savoir +

Derniers billets de blog

Non classé Billet de blog

NOS FINANCEMENTS REFLÈTENT NOS PRINCIPES ET NOS VALEURS

En 2021, comme depuis 40 ans, il nous importe de préserver notre indépendance, notre liberté de décider et d’agir. La stratégie de financement et notr

1min

COOPÉRATIVE Billet de blog

Une semaine en milieu paysan – retour de terrain d’Hélène, chargée de mission

Hélène, coordinatrice de l'antenne de T&H à Ouagadougou et chargée de mission sur le terrain, nous fait un retour d'expérience suite à la 2ème session

1min

Non classé Billet de blog

BURKINA FASO : UNE URGENCE NON-MÉDIATIQUE

Depuis 2016, le Burkina Faso est confronté à une situation politique sans précédent. Au regard des événements sécuritaires liés aux groupes armés radi

2min

INNOVATION SOCIALE Billet de blog

Interview de Kevin, résident chez Habitat et Humanisme "Jamais je n’aurais pensé vivre ça"

Kevin a 32 ans, jeune actif, il est résident chez Habitat et Humanisme Ile-de-France au sein de la maison intergénérationnelle Chabrol, qui accueille

2min